Donner du temps à l'OTAN

Publié le par sophie tournon

La réunion tenue à Bruxelles ce 5 mars entre l'OTAN et le ministre des Affaires étrangères géorgien Grigol Vachadze avait pour objet de discuter du "sort" de la Géorgie, candidate à l'adhésion dans l'OTAN, ce à quoi s'oppose la Russie, nouveau partenaire stratégique des Etats-Unis d'Obama. L'OTAN se dit toujours ouverte à accueillir la Géorgie, dont la candidature est à l'étude. Mme Clinton, secrétaire d'Etat des Etats-Unis, a déclaré soutenir cette adhésion ainsi que celle de l'Ukraine, tout en prenant en compte l'avis de la Russie. Des négociations entre les parties sont en cours sur ce sujet sensible, l'OTAN ne reconnaissant pas les régions séparatistes. (Civil Georgia, 06.03.2009, http://www.civil.ge/rus/article.php?id=18782). La prochaine rencontre des chef d'Etats membres de l'OTAN aura lieu début avril à Strasbourg. Les points de discussion étaient nombreux : la reconnaissance unilatérale des régions séparatistes abkhaze et sud ossète, l'introduction de bases militaires russes dans ces lieux, le refus de laisser passer les observateurs internationaux et la présence prolongée des forces armées russes. (Civil Géorgie, 06.03.2009, http://www.civil.ge/rus/article.php?id=18780)

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article