Le ministre de l'Intérieur critique les manifestants

Publié le par sophie tournon

Dépêche tirée du blog géorgien http://mie.caucasus.net/ daté du 22.04.2009. J'ai trouvé cette interview dans un blog géorgien qui cite le journal "Commersant", mais j'ai été incapable de retrouver la version originale et la date de l'entretien.

Selon le ministre de l'Intérieur Vano Merabichvili, 70% des manifestants qui défilent dans la capitale sont "d'anciens douaniers et policiers restés sans salaires ni pots-de-vin". 


« Ces personnes ont perdu leur statut, et n'aiment pas les petits jeunes qui les remplacent. Ils ont encore une certaine autorité, et ils tentent d'influencer l'opinion publique ».


Selon lui, les manifestants sont mécontents des réformes imposées par le gouvernement., "ils ne savent pas ce qu'ils veulent."


Il ajoute : « Avant, ils pouvaient boire, puis se mettre au volant et brûler les feux. Plus aujourd'hui, et ça ne leur plaît pas. Ils n'aiment pas les caméras dans les rues. Les Géorgiens n'aiment pas les PV qu'ils trouvent en rentrant chez eux, ils étaient habitués à une vie différente. Ils n'aiment pas qu'on fasse d'eux des petits européens obéissant à la loi." 

Publié dans Politique intérieure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article