Début de dialogue entre la Géorgie et l'OSsétie du Sud

Publié le par sophie tournon

Ce 23 avril, la Géorgie, la Russie et l'Ossétie du Sud se sont assises à la table ronde organisée par l'OSCE et l'Union européenne dans le cadre du mécanisme de prévention des incidents établi auparavant à Genève.

La rencontre a eu lieu dans le village géorgien d'Ergneti, entre les postes militaires des deux parties belligérantes. La Géorgie a déclaré, à l'issue de cette rencontre, qu'aucune décision n'avait été prise, sinon de se rencontrer de nouveau début mai. Le représentant russe a déclaré qu'une « hot line » 24h sur 24 sera mise en place pour faciliter les relations entre Géorgiens et sud Ossètes sur toutes les questions qui surviendraient. Il est aussi prévu que les deux côtés se rencontrent au rythme de deux fois par mois, en Géorgie, à proximité de la frontière sud ossète (Civil Georgia, 23.04.2009).


Comme le remarque le représentant de l'UE, le plus important est que le dialogue se soit enfin amorcé. Toutefois, deux points ont été et seront encore âprement discutés : la langue de communication – les sud Ossètes préfèrent le russe à l'anglais – et le choix des médiateurs. Alors que la Géorgie souhaite que l'UE et l'OSCE soient les « arbitres » de leurs discussions, l'Ossétie du Sud insiste pour que la Russie remplace l'OSCE, dont le mandat se termine en juin (Georgia Times, 24.04.2009).

Commenter cet article