La Géorgie, plus grand marché noir d'Europe

Publié le par sophie tournon

Selon les prévisions de l'« EU observer », la part de l'économie "grise" de 14 pays riches de l'Europe, tous membres de l'OSCE, passera de 0,3% à 0,9% pour l'année 2009. De ces pays, les plus touchés seront l'Irlande, la Grande-Bretagne et l'Espagne.


L'étude ne concerne pas les pays de l'Est, toutefois l'analyste et économiste Friedrich Schneider, de l'Université Kepler de Linz, propose ses pronostics. Selon lui, les pays anciennement communistes battent des records européens : les pays baltes ont une économie souterraine qui compterait pour 39% de leur activité économique, la Biélorussie et la Moldavie pour 50%, l'Ukraine pour 57%, et la Géorgie pour 68%.


Cette dernière détiendrait ainsi le triste record du « pays de la CEI, et partant de l'Europe, à l'économie « grise » la plus développée », selon le site « Commersant ». Les causes sont diverses : le non paiement des impôts surtout dans le secteur des services, et la « corruption des élites ». Jusqu'en 2000, cette part montait à 59% du PNB géorgien. D'aucuns accusent le rôle de l'Etat, qui contrôlerait tous les « business » du pays et qui, par conséquent, serait le principal instigateur et profiteur de cette économie parallèle (Commersant, 27.04.2009).

Publié dans Economie

Commenter cet article