Où donc émigrent massivement les Géorgiens?

Publié le par sophie tournon

Le « Caucasus Research Resource Center » (CRRC, 03.05.2009) a fait une étude rapide sur les demandeurs d'asile géorgiens dans le monde.

 

On apprend ainsi que depuis les années 1990, 79 121 demandes d'asile ont été remplies par des Géorgiens en Europe et en Amérique du Nord, chiffre élevé, même si une personne a pu remplir plusieurs demandes.

 

Le tableau de l'UNHCR ci-dessous montre que les demandes ont été particulièrement nombreuses en 2000-2004, avant la « Révolution de la Rose », puis retombent pour reprendre en 2008.

Le graphique suivant montre les lieux où les demandes ont été déposées (DE = Allemagne; GR = Grèce; FR = France; HE = Suisse).

 

On voit que dans les années 1990, l'Allemagne connaît le plus grand nombre de demandes, ce qui s'explique par la loi allemande très flexible à l'époque : les demandeurs d'asile avaient le droit de travailler pendant que leur cas était étudié. Une fois la loi durcie, le nombre de demandes a chuté.


La Suisse, qui connaît un nombre constant de demandes, est connue pour avoir la meilleure politique de retour en Géorgie (« best return package »).


En 2007 et 2008, 40% des demandes d'asile géorgiennes concernait la Grèce, pays lié à la Géorgie via la minorité des Grecs Pontiques qui y retourna massivement peu après l'indépendance. Ce réseau serait essentiellement féminin. Les causes de ce choix de la Grèce sont sujettes à caution et demandent à être plus étudiées.

 

 

Publié dans International

Commenter cet article