La rencontre entre le Parlement et l'opposition est due à un malentendu

Publié le par sophie tournon

Le président du Parlement Davit Bakradzé s'est dit « déçu » de la rencontre avec des représentants de l'opposition, le soir du 8 mai, dans l'hôtel « Sheraton » de Tbilissi (photo ci-dessous). Alors que ce dernier, accompagné du ministre de la Justice, du chef de la majorité parlementaire et de trois députés alignaient des propositions de réformes institutionnelles, les quatre représentants de l'opposition cherchaient à établir les détails de la rencontre future avec le président Mikhéil Saakachvili. Aucun accord commun n'a ainsi pu être obtenu.

 

Pour l'opposition, les discussions avec M. Bakradzé devaient tourner exclusivement autour de la question d'un prochain rendez-vous avec M. Saakachvili, afin de lui remettre en personne leur unique réclamation : sa démission. En aucun cas il n'était prévu de négocier avec les députés de réformes ou de compromis politiques.

 

Il semble toutefois que cette première rencontre ne soit pas un échec, les uns comme les autres se disent prêts à se retrouver autour d'une table des négociations, pourvu que le thème de la discussion soit accepté par tous. A cette fin, le leader de l'opposition Goubaz Sanikidzé appelle la population à se réunir en masse le 9 mai pour discuter des conditions de la prochaine rencontre.

 

Source : Gruzya online (apsny.ge)

Publié dans Politique intérieure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article