Kakha Kaladzé vs. ministère de l'Economie

Publié le par sophie tournon

Kakha Kaladzé, né en février 1978, est un talentueux joueur de football géorgien, qui fut surtout défenseur au Milan AC. Il s'est récemment reconverti dans les affaires : il a commencé par donner son visage à l'opérateur « Magticom », dont les actionnaires principaux est la famille de l'ancien président Chévardnadzé, sous le régime duquel son frère fut assassiné pour des raisons de chantage.

Puis il s'est lancé dans les affaires : il est désormais propriétaire de la compagnie géorgienne d'investissements « Kala capitals », de la banque commerciale « Progress Bank », de l'hôtel « Kolkhéti » en Adjarie, du casino « Maximum » à Tbilissi, d'un restaurant géorgien et d'un hôtel en Ukraine... Il est en outre co-fondateur du restaurant « Gianinno » à Milan.

Sa jeune compagnie d'investissement « Kala Capitals » compte dans son directoire l'ancien premier ministre et ministres des Finances Zourab Noghaydeli, et l'ancien ministre des Finances Alexi Alexichvili, déjà président de « Progress Bank ».


En 2008, M. Kakhadzé déclarait à la presse qu'il envisageait de se reconvertir dans la politique. Son plan à long terme était d'entamer des études « sérieuses » aux Etat-Unis pour pouvoir se présenter aux présidentielles de 2018.

En avril 2009, un conflit l'oppose au Ministère de l'Economie, au point que M. Kaladzé publie le 30 avril une lettre ouverte narrant les problèmes que sa compagnie rencontre à cause de ce ministère. Il y demande la permission de voir prolonger son délai de paiement pour le projet "Arsenal Developement", étant donné la crise économique mondiale. Le ministère le somme en effet de s'acquitter des 18 miilions de dollars restant, sur un total de 38 millions de dollars, pour un terrain constructible de 80 ha (dont 60 ha destinés à des services publics) en vue de bâtir son projet de cité qui comprend des zones résidentielles, des centres de conférences, des villas, des zones de bureaux, des écoles, hôpitaux et hôtels 5 étoiles, sur une ancienne base militaire près de Tbilissi. M. Kaladze rappelle au ministère les paroles du président Saakachvili, qui demandait que le gouvernement aide les rares investisseurs géorgiens dans leur métier risqué, afin qu'ils restent dans leur pays. 

Pour le ministère, la demande de prolongation de trois ans, jusqu'en 2013, pour payer le restant de la somme est irrecevable, car elle devait déjà être versée en septembre 2008. Selon le ministère, en cas de refus de coopérer et de rejet des propositions de joint-venture avec des compagnies étrangères, « Kala capitals » devra régler des indemnités de retard. Le ministre de l'Economie Lacha Jvania a ironiquement conseillé à l'homme d'affaires de s'entourer de juristes pour tenter de débrouiller son cas, car le ministère ne fait en aucun cas obstruction, comme il le dit dans sa lettre ouverte, mais cherche à appliquer la loi qui arrête que l'acquéreur d'un terrain a un an pour s'acquitter de la somme due afin d'en devenir le propriétaire. 

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article