Les Abkhazes interdits de se rendre à l'étranger

Publié le par sophie tournon

Cela devait arriver... Un jeune adolescent de 16 ans, préinscrit dans une clinique allemande en vue d'une opération lourde, s'est vu refuser la délivrance d'un visa allemand sous le motif que, du fait de son origine abkhaze, il doit en faire la demande à l'ambassade allemande de Tbilissi dont il dépend, et non de Moscou où il s'est adressé. Le problème? Si le jeune malade est Abkhaze, il possède un passeport russe.

Il s'agit là du second cas auquel est confrontée l'ambassade allemande de Russie. Délivrer un visa à un Abkhaze se présentant comme Russe reviendrait à entériner l'indépendance de l'Abkhazie et à reconnaître le bien-fondé de la passeportisation russe - ou russification administrative - de ses habitants. Le jeune malade est-il Russe comme l'indique son passeport, ou Abkhaze du fait de son lieu de résidence et des suspicions liées au contexte politique actuel?

Pour se sortir de ce mauvais pas, le premier Abkhaze qui voulait se rendre en Allemagne pour soigner sa leucémie avait reçu le soutien du ministère russe des Affaires étrangères. Le ministre abkhaze des Affaires Etrangères Serguey Chamba accuse cette "violation des principes humanitaires et des droits des Abkhazes".

Des précédents ont eu lieu dans diverses ambassades étrangères de Moscou : une équipe de footbal abkhaze n'a pu recevoir de visa italien pour se rendre au championnat d'Europe; les Etats-Unis avaient aussi refusé d'accorder le précieux sésame à un député abkhaze; l'Inde n'a pas accueilli deux hauts fonctionnaires abkhazes...

Ce problème de voyages à l'étranger empêchés se pose déjà pour les simples touristes abkhazes en possession de passeport abakhaze ou russe. Rappelons que l'Abkhazie n'est officiellement reconnue que de la Russie et du Nicaragua.

Source : Georgia Times
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article