Non, le lari n'est pas inutile!

Publié le par sophie tournon

Nona Karalachvili, conseillère du Premier ministre Nika Guilaouri, a été remerciée après ses déclarations sur la monnaie nationale géorgienne, le lari, jugée inutile.

 

Dans un entretien accordé au journal géorgien « Libéral », Mme Karalachvili a déclaré que la seule manière d'attirer les investisseurs étrangers en Géorgie était de leur offrir la possibilité d'investir dans la monnaie de leur choix, une monnaie autrement plus stable que le lari. Selon elle, le lari resterait en circulation dans un premier temps, mais serait progressivement supplanté par l'euro ou le dollar puis disparaîtrait. La situation actuelle montre que pour les sommes importantes, les transactions et les comptes se font déjà en euro ou en dollars. Selon elle, l'adoption de l'euro, qui permettrait de mieux vivre la crise économique mondiale, aurait en outre l'avantage de rapprocher la Géorgie de l'Union européenne.

 

Le ministère des Finances dément cette information abondamment reprise dans les médias. Mme Karachvili reprenait à son compte une analyse de l'ancien ministre des Finances Kakha Bendoukidzé, qui s'appuyait sur l'exemple du Monténégro comme pays ayant adopté l'euro sans être membre de l'UE. Elle a dû quitter ses fonctions de première conseillère pour sa maladresse.

 

Sources : Commersant.ge et Georgia Times

Publié dans Economie

Commenter cet article