La Russie critique l'OSCE pour son intransigeance pro-géorgienne

Publié le par sophie tournon

Ce jeudi 4 mai, le Conseil permanent de l'OSCE s'est réuni à Vienne, en Autriche, pour statuer du sort futur de la mission de l'OSCE en Géorgie et dans l'Ossétie du Sud indépendante de facto.

 

La présidence grecque de l'OSCE a demandé de ne pas prolonger la mission de l'organisation dans cette région, du fait de la position de la Russie, qui reconnait l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud. Cette déclaration a outré le représentant russe.

 

Le vice-ministre russe aux Affaires étrangères Grigori Karassine affirme que toute influence sur la politique russe à propos de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud est irrecevable. Insister sur l'intégrité territoriale de la Géorgie obère toute chance d'organiser la future mission des observateurs de l'OSCE en Ossétie du Sud, selon M. Karassine, car l'OSCE se doit de favoriser le dialogue entre Tbilissi et Tskhinval, tout en respectant le droit à l'autodétermination de cette dernière.

Source : Georgia Times

Commenter cet article