Les chemins de fer géorgiens aux mains de la Russie?

Publié le par sophie tournon

Selon le journal géorgien « Rezonansi », Tbilissi et Moscou auraient conclu un accord secret transmettant le contrôle des chemins de fer (CDF) géorgiens à la Russie.

 

De cette manière, la Russie, qui a déjà en charge les CDF arméniens et abkhazes, contrôlerait les voies ferrées de pratiquement tout le sud Caucase. Le journal affirme que l'initiateur de cet accord serait un proche du président géorgien, issu de la famille Charanguia, grande propriétaire de terrains, d'immobiliers, de restaurants, hôtels et banques... L'information serait partiellement confirmée par le journal russe « Nezavissimaya gazeta », à qui un cadre de la compagnie russe des CDF a confirmé l'intérêt porté pour les CDF géorgiens, sans plus de détails.

 

L'information est démentie par le Parlement géorgien, mais fortement crainte par certains économistes. D'après l'expert Sosso Tsiskarichvili, cette transaction est prévue depuis 2006, et ressemble à la cession aux Russes du barrage hydroélectrique sur l'Ingouri (entre l'Abkhazie et la Géorgie), affaire tout d'abord démentie par les Géorgiens avant d'être finalement reconnue. Selon l'économiste Niko Oravélachvili, le nom donné par la Russie aux CDF arméniens récemment acquis – « réseau transcaucasien » – confirme indirectement les visées russes sur le réseau géorgien.

 

L'opposition aux aguêts y voit le plus gros scandale politique depuis la guerre d'août 2008. Guiorgui Khaïndrava accuse le président Mikhéil Saakachvili d'être l'homme politique géorgien le plus pro-Russes, comprendre : un traitre à sa patrie. Pour lui, comme pour beaucoup d'opposants, le président géorgien « vend » son pays aux Russes, officiellement honni sur le plan diplomatique.

 

Pour M. Oravélachvili, ce contrôle russe des voies ferrées sud caucasiennes – Azerbaïdjan mis à part – permet à la Russie d'avoir un accès direct à l'Iran. Cela devrait fortement inquiéter les Etats-Unis, qui, curieusement, restent passifs. Cette transaction, si elle s'avère vraie, embarrassera le gouvernement géorgien en « guerre froide » contre la Russie depuis l'été dernier.

 

Sources : Nezavissimaya gazeta, Georgia Times

 
Le Caucase entre Europe et Asie, carte de localisation.-Echogeo.revues.org.

Publié dans Géorgie-Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article