Les Meskhètes pourront déposer leur demande de rapatriement jusqu'en 2010

Publié le par sophie tournon

Les déportés de Meskhétie pourront déposer leur dossier de rapatriement jusqu’en janvier 2010. Le Parlement géorgien a ainsi de nouveau prolongé le délai de 6 mois. Les demandes seront examinées dès début 2010. Environ 2 000 dossiers familiaux seraient déjà déposés.

Rappelons que les Meskhètes musulmans ont été déportés de Géorgie sous Staline, en 1944, afin de nettoyer la zone frontalière de la Turquie. Ces habitants turcophones et musulmans étaient considérés comme une « 5e colonne » potentielle à la solde d’Ankara, surtout en cette période de guerre et de déportations massives.

Les « Turcs soviétiques » se sont ainsi retrouvés en Asie centrale et n’ont jamais été réhabilités durant l’Union soviétique ni après. La Géorgie indépendante a dû ouvrir ce dossier sensible, forcée par ses engagements auprès du Conseil de l’Europe. La question du rapatriement concerne en principe environ 300 000 Meskhètes éparpillés dans tout l’espace post-soviétique (Asie centrale, Russie, Ukraine, Azerbaïdjan), mais il est plus que probable que l’immense majorité demeure sur leur terre « d’exil » devenue leur lieu de résidence depuis 60 ans maintenant.

Les craintes des dirigeants géorgiens se focalisent sur l’aspect logistique et économique de ce rapatriement, et sur les retombées socio-politiques. Tbilissi souhaite éviter tout heurt à caractère ethnique dans les zones d’accueil ainsi que toute demande d’autonomie culturelle dans un pays où ce type de revendication sonne comme une menace de sécession.

Source : Civil.ge

Lire aussi mes articles en ligne :

"Case Study: The Deportation of Muslims from Georgia"

"La Géorgie face au retour des Meskhètes"

Publié dans Minorités nationales

Commenter cet article