Joe Biden rencontre les représentants politiques géorgiens

Publié le par sophie tournon

Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden poursuit sa tournée dans « l'étranger proche » de la Russie. A près sa visite en Ukraine, il a été reçu jeudi 22 juillet par le président géorgien Mikhéil Saakachvili.

 

Sa présence auprès des gouvernements issus des « révolutions colorées » et dans des Etats candidats à l'adhésion à l'OTAN doit marquer les relations diplomatiques soutenues avec ceux que la Russie pourrait considérer comme sa « chasse gardée ».

 

Dans les deux capitales ukrainienne et géorgienne, les centres-villes et les alentours des lieux de résidence et de visite de l'invité américain ont été hermétiquement fermés. Joe Biden doit aujourd'hui officiellement rencontrer les divers représentants politiques géorgiens.

 

Quelques jours avant son arrivée, le président Saakachvili a donné une interview au « Wall Street Journal ». Il y disait que les chances de la Géorgie d'entrer dans l'OTAN et de revoir les régions séparatistes abkhaze et sud ossète réintégrer son pays étaient « presque mortes ». L'article publié fit scandale, le président démentit ces propos et affirma avoir reçu les excuses du journal fautif. Or, dans sa livrée d'hier, le journal nie s'être excusé et maintien l'interview.

 

A Joe Biden, le président géorgien a réaffirmé que la Géorgie était définitivement engagée « sur le chemin qui mène à l'OTAN et à la construction d'un Etat stable et démocratique ».

 

Autre invité de marque attendu aujourd'hui, Uwe Schramm, vice-président de la Commission internationale chargée d'établir les causes de la guerre d'août 2008.

 

Sources : Georgia Times, Wall Street Journal, Gruzya online (apsny.ge)

Publié dans International

Commenter cet article