Projet de réforme du Code du travail géorgien

Publié le par sophie tournon

Le code du travail géorgien mérite d’être réformé, a confirmé le Premier ministre Nika Guilaouri, suite aux récriminations du parti travailliste. Le Parlement se penchera sur ce dossier dès la rentrée, à l’automne.

 

Parmi les mécontentements exprimés, on trouve la diminution des congés, la remise en cause du maintien à leur poste des travailleuses parties en congé maternité, la sécurité sur les lieux de travail et les licenciements abusifs.

 

Les députés travailliste, par la voix de Magda Anikachvili, ont déposé un projet d’amendement au Code du travail : congé maternité de 6 mois, droit à un allégement du temps de travail et de la pénibilité pour les femmes enceintes et allaitantes, plus de contrôle sur les conditions sécuritaires, mettre fin à l’accumulation abusive de CDD, obliger l’employeur à payer plus cher les heures supplémentaires et surtout à spécifier par écrit les raisons de tout licenciement. Mme Anikachvili appelle à une mise aux normes internationales du Code géorgien, et notamment à un respect de la charte sociale européenne signée par la Géorgie.

 

Source : « Argumenty i fakty » Tbilissi

Publié dans Economie

Commenter cet article