Remaniements ministériels en cours

Publié le par sophie tournon

Le Premier ministre géorgien Nika Guilaouri fait le ménage au sein de son gouvernement. Premier touché, le ministre de l’Economie Lacha Jvania vient d’être remercié le vendredi 21 août, pour ne pas avoir poursuivi la politique de privatisation entamée par son prédécesseur, l’ultra libéral Kakha Bendoukidzé. Le chef du gouvernement lui reproche entre autres choses de n’avoir pas permis de rentrée d’argent sous forme d’investissements tchèque, européen et états-uniens. Son successeur sera nommé dans les semaines à venir.

 

Libéré de ses fonctions, Lacha Jvania critique le chef du gouvernement tout en assurant le Président Saakachvili de sa fidélité à son programme politique. Le nouvel ancien ministre de l’Economie réfute les reproches assénés par le Premier ministre. Satisfait de son bilan, il assure avoir rempli son plan de privatisation à 202%.

 

Selon lui, il s’agit d’un licenciement abusif, mêlant animosité personnelle et hostilité politique. Ses relations d’amitié avec l’opposant Irakli Alassania comme son approche libérale « mesurée » des réformes à mener en Géorgie ont certainement pesé dans son dossier. Toutefois, son passage au ministère n’a pas laissé que de bons souvenirs. Ainsi, selon l’analyste Vladimer Papava, M. Jvania restera probablement dans les annales comme le moins compétent des ministres de l’Economie.

 

Ce départ serait le premier d’une longue série, d’autres ministres liés à la sphère économique sont dans le collimateur de Nika Guilaouri, assuré du soutien présidentiel. Les ministres des Finances, de la Santé, de l’Energie et de l’Agriculture ont aussi été mis en garde. Le quotidien « Rezonansi » assure par ailleurs, que les ministres des Affaires étrangères, de la Justice et de la Défense seraient eux aussi sur la sellette. Un remaniement plus une refonte totale des ministères seraient en vue.

 

Source : Civil Georgia, Buziness Gruzia

Publié dans Politique intérieure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article