Mikhéil Saakachvili pousse ses ministres à relancer l'économie géorgienne

Publié le par sophie tournon

Le président géorgien Mikhéil Saakachvili et le chef du gouvernement Nika Guilaouri ont réuni les ministres des Finances et de l’Economie, vendredi 18 septembre 2009, pour relancer la machine économique du pays.

 

Le président a demandé à ce qu’il y ait plus de fermeté dans les garanties pour la propriété, les investissements et l’amélioration de l’économie. Selon le ministre des Finances Kakha Baindourachvili, les impôts ont connu une nette amélioration dans leur collecte et la crise économique semble toucher à sa fin, ce qui ne peut qu’aboutir à un retour des investisseurs étrangers. D’après le Département aux statistiques de la Géorgie, ces derniers n’ont investis que 226 millions de dollars pour le premier semestre 2009, alors que pour la même période en 2008, 1,1 milliard était investi dans l’économie géorgienne.

 

Le président s’est en outre inquiété du faible niveau de la consommation, alors que « le bout du tunnel est déjà visible. Des actions énergiques sont nécessaires pour renflouer les poches des Géorgiens ».  

 

Enfin, il a enjoint ses ministres à présenter leurs bilans au Parlement, et à favoriser l’ouverture d’un dialogue avec leurs concitoyens, sous-entendant que leur présence était souhaitable dans la rue, aux stands de présentation des ministères actuellement en tournée dans les villes géorgiennes.

 

Dans le même temps, le président de la compagnie « East Gate Group » Irakli Iachvili dénonce l’absence de politique concertée et homogène du gouvernement. Il déplore le fait que le gouvernement, qui a connu 9 ministres de l’Economie en 5 ans, ne s’inspire que partiellement et imparfaitement des modèles économiques allemand, indonésien, polonais, sans réel résultat macroéconomique malgré la politique de réformes.

 

Sources : Civil Georgia, Business Gruzia

Publié dans Economie

Commenter cet article