Fait divers virtuel : "cyxymu" a un ami russe haut placé

Publié le par sophie tournon

Dépêche publiée le 05/10/2009

Par Sophie Tournon. Sources : Georgia Times, Echo de Moscou, les deux blogs cités

Le blogueur géorgien Guiorgui Djakhaya, plus connu sous son nom de plume (de souris ?) « cyxymu » (ce qui, retranscrit en alphabet cyrillique, donne « soukhoumi », nom de la capitale abkhaze), est devenu célèbre il y a peu suite à la plus grave défaillance du service internet Twitter, dont il aurait été la cause indirecte.

Guiorgui Djakhaya, professeur d’économie, est un réfugié géorgien qui a fui l’Abkhazie indépendante de facto qui vit désormais à Tbilissi. « Cyxymu » est un bloggeur très critique envers la Russie, qu’il dénonce de tous les maux encourus par la Géorgie, très actif sur Facebook, Twitter et Live Journal (http://cyxymu.livejournal.com/). Tous ces sites ont été mis à mal le 6 août 2009, presque un an après le conflit d’août 2008 en Ossétie du Sud entre la Géorgie et la Russie. Il semble qu’une attaque de hackers, qui visaient spécifiquement « cyxymu », soit à l’origine de ces dysfonctionnements informatiques exceptionnels qui ont fait trembler le petit monde virtuel de l’Internet. Certains, la majorité, y ont vu la force de frappe d’informaticiens russes remontés contre « cyxymu » et la puissante force de nuisance d’une organisation bien préparée en provenance de Russie.

Conséquence étonnante, le président du parlement russe, Boris Gryzlov, premier représentant politique russe à s’être rendu en Abkhazie en 2009, s’est récemment ouvert un blog (http://bv-gryzlov.livejournal.com/profile) et a tenu à ajouter « cyxymu » parmi ses « amis ». Réponse amusée de « cyxymu » : « J’ai parmi mes amis des partisans et des opposants. »

Publié dans Médias

Commenter cet article