Abkhazie : Victoire du président sortant aux présidentielles

Publié le par sophie tournon

Caucaz.com
Dépêche publiée le 14/12/2009


Par Sophie Tournon. Sources : Apsny press, Georgia Times, Civil Georgia, Kommersant



Selon les premières estimations, le président sortant Serguey Baghapch a été réélu ce 12 décembre 2009, à l'occasion des premières présidentielles depuis l'indépendance de facto de l'Abkhazie.

Serguey Baghapch, qui se présentait pour un second mandat, aurait remporté ces présidentielles dès le premier tour, avec un score estimé à 59,4%. Le candidat suivant, l’ancien vice-président Raoul Khadjimba, n’a reçu que 15,4% de voix. Ces élections auraient mobilisé les citoyens de cet Etat reconnu de la seule Russie et d’une poignée d’Etats sud-américains alliés de Moscou : près de 73% des électeurs se seraient exprimés.

Ces élections se sont déroulées sous le regard conciliant d’observateurs dits « internationaux ». Aucun observateur occidental officiel n’a été admis du fait de la non reconnaissance de l’indépendance de l’Abkhazie - aucun Etat n'a d'ailleurs demandé à y particper pour les mêmes raisons. Seize observateurs issus d’ONG de 12 pays d’Europe occidentale et orientale, et des Etats-Unis (donc non officialisés par leurs gouvernements), ainsi que 33 observateurs de la CEI ont encadré les élections. Parmi eux, les observateurs finlandais et états-unien se sont dits agréablement étonnés de la bonne tenue des élections. Cependant, Raoul Khadjimba déplore des fraudes et compte porter plainte.

Selon le gouvernement géorgien et le ministre géorgien à la Réintégration (de l’Abkhazie et de l’Ossétie indépendantes), ces élections sont une farce et le renouvellement du mandat de S. Baghapch n’est en réalité que la reconduite logique et attendue de l’allié le plus fidèle du pouvoir russe. Toutefois, le même ministre a prudemment souhaité que le nouveau président, qui commencera son nouveau mandat le 12 février, sera un diplomate conciliant pour Tbilissi.

Le président russe Dmitri Medvedev a félicité Serguey Baghaph de la confiance renouvelée du peuple abkhaze à son égard. Pour le Kremlin, ces élections prouvent au monde que l'Abkhazie joue désormais dans la cour des pays démocratiques.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article