Ceux qui osèrent parler de la sécularisation de la Géorgie...

Publié le par sophie tournon

Dépêche publiée le 03/12/2009


Par sophie Tournon. Sources : apsny.ge, Georgian Hot News



Un groupe de Géorgiens particulièrement attachés à séculariser leur pays ont proposé, ce jeudi 3 décembre, à Tbilissi, de débattre publiquement du statut de l’Eglise géorgienne. Caméras et détracteurs étaient au rendez-vous.

Ce groupe demande que les relations entre l’Eglise orthodoxe géorgienne et l’Etat soient éclaircies, et enjoignent les Géorgiens à signer un appel allant en ce sens.

Selon ce document, « Ces derniers temps, l’Eglise orthodoxe géorgienne participe de plus en plus activement dans les processus politiques au niveau de l’Etat. Elle affirme jouer un rôle important pour l’Etat géorgien et pour l’identité nationale du pays. Nous, citoyens de la Géorgie, estimons indispensable de répondre aux questions qui se posent dans la société sur les relations nouées entre l’Eglise et le pouvoir. Nous estimons qu’un débat public sur ce sujet doit poser les bases d’un processus de lustration et de libération de la réalité politique et religieuse de tout héritage soviétique. »

Il faut savoir que toucher à l’Eglise est un pas osé car dangereux à faire en Géorgie, tant le patriarche et la religion sont l’objet d’un respect intransigeant, voire d’un culte intouchable.

Publié dans Politique intérieure

Commenter cet article