Georges Charachidze vient de nous quitter ce samedi

Publié le par sophie tournon


Toutes mes condoléances à sa soeur et ses proches.


Ci-dessous, une interview accordée au Nouvel Observateur, dans laquelle M. Charachidze retrace son parcours. Merci à Mme Mouradian, professeure à l'EHESS, de nous l'avoir fait parvenir.


" Ma passion pour le Caucase a commencé très tôt, et pour une raison bien précise. Mon père était géorgien. Journaliste et député, condamné à mort en 1922 après la révolution bolchevique, il s'est réfugié en France. A Paris, il a épousé une Française, institutrice, qui allait devenir ma mère. Tout petit, j'ai donc appris à la fois le géorgien et le français. Je suis allé à l'école dans une communauté d'exilés géorgiens regroupés dans une propriété à Leuville-sur-Orge. J'y ai suivi assidûment les cours d'un vieux monsieur, un intellectuel géorgien exilé, qui m'a enseigné à la fois la langue et la littérature géorgiennes. Quand je suis entré au lycée, après mes 10 ans, ma vie est devenue entièrement celle d'un petit Français. Mais la Géorgie restait présente car je continuais à passer mes vacances dans l'institution de la communauté géorgienne, poursuivant mes lectures de géorgien avec mon vieux maître. Cela a peut-être contribué à mon orientation future de chercheur en matière de langues et de civilisation caucasiennes. Par goût, je m'intéressais plus au passé lointain qu'aux vicissitudes de l'histoire contemporaine des Caucasiens. Mais le déclic décisif, après lequel je me suis lancé dans ces études spécialisées, s'est produit un peu plus tard. Ce fut, en 1953, ma rencontre avec Georges Dumézil. J'avais 23 ans et je cherchais un directeur pour ma thèse de doctorat que je voulais consacrer à l'étude du paganisme géorgien, qui sera le sujet de mon premier ouvrage : « le Système religieux de la Géorgie païenne ». "


Lisez la suite du portrait de Georges Charachidze par François Schlosser, du Nouvel Observateur, sur :
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2176/articles/a312013-le_monde_caucasien_et_nous.html


*

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article