Géorgie : "Le monde doit empêcher la Russie de commettre d'autres nettoyages ethniques!"

Publié le par sophie tournon

Dépêche publiée le 15/06/2010
CAUCAZ.COM

Par Sophie Tournon. Sources : Civil Georgia, Kommersant 



Lors d’une conférence de presse, le 14 juin 2010, à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le ministre d’Etat à la Réintégration Temour Yakobachvili a commenté les heurts en cours en Kirghizie. 

Selon lui, les heurts ethniques qui opposent Kirghizes aux Ouzbeks «s’inscrivent dans la suite du nettoyage ethnique de la région de Tskhinvali», expression désignant l’Ossétie du Sud. «Je pense, a-t-il ajouté, que lorsque l’on permet à la Russie d’agir ainsi une première fois, elle le répète ailleurs. Il est temps que les organisations internationales interviennent [sur la question] du nettoyage ethnique qui a eu lieu en Géorgie.»

Ce discours à l’attention de la communauté internationale sert d’introduction au document que le ministre doit remettre à l’Assemblée parlementaire. T. Yakobachvili défend sa feuille de route pour «une stratégie d’Etat sur les territoires occupés: le choix de la coopération», qui doit recevoir l’aval du Conseil de l’Europe avant d’être finalisé et d’entrer en vigueur.

Cette déclaration vient aussi en réponse aux déclarations du ministre russe des Affaires étrangères Serguey Lavrov, qui a déclaré à la presse russe que «le cas de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud sont définitivement résolus». Le même a d’ailleurs ironisé sur le plan en six points imposé par l’Europe lors du conflit d’août 2008: «Ceux qui disent que nous devons retourner sur nos positions d’avant le 8 août oublient qu’avant cette date, nos troupes se trouvaient en plein territoire géorgien. Nos soldats de la paix n’étaient pas seulement en Ossétie du Sud, alors partie intégrante de la Géorgie, mais aussi au-delà de ses frontières. Il en était de même pour l’Abkhazie.»
**

Publié dans Géorgie-Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article