L'Europe à court d'ambition face à son Partenariat oriental

Publié le par sophie tournon

par Natalie Nougayrède

 

Le Monde, Opinions,

 

 

L'Europe, absorbée par la crise financière, se recroqueville sur ses problèmes internes et peine à formuler une vision stratégique pour ses "marches" orientales. Au Sud, l'Union européenne a mis en place, en juillet 2008 à Paris, l'Union pour la Méditerranée. A l'Est, elle a lancé, lors d'un sommet à Prague en mai 2009, le Partenariat oriental. Ce programme d'aides et d'incitations aux réformes s'adresse à l'ancien glacis soviétique, la nouvelle frontière de l'Europe depuis le grand élargissement de 2004, puis celui de 2007, qui avait repoussé la frontière de l'Union jusque sur les rives de la mer Noire.

 

Les six Etats concernés par ce partenariat - l'Ukraine, la Biélorussie, la Moldavie, la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan - représentent 76 millions d'habitants, le gros morceau étant l'Ukraine, avec ses 46 millions d'habitants. 600 millions d'euros d'aides ont été alloués pour la période courant jusqu'en 2013, montant assez faible étant donné la pauvreté et la fragilité de ces Etats (seul l'Azerbaïdjan, sorte d'émirat pétrolier, fait figure d'exception économique).

 

Lire la suite sur le site du Monde : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/06/01/l-europe-a-court-d-ambition-face-a-son-partenariat-oriental-par-natalie-nougayrede_1366100_3232.html

 

 

****

Publié dans Géorgie-Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article