La Géorgie n'enverra pas d'observateurs en Ukraine

Publié le par sophie tournon

CAUCAZ.COM
Dépêche publiée le 03/02/2010


Par Sophie Tournon. Sources : Civil Georgia, Georgia Times



La Géorgie n’enverra pas d’observateurs au second tour des élections ukrainiennes. Telle est la réaction de la chancellerie présidentielle aux accusations et aux rumeurs concernant la présence de centaines de Géorgiens sans statut d’observateur homologué lors du premier tour présidentiel. De fait, la Commission centrale électorale ukrainienne n’a pas enregistré de demande d’observateurs géorgiens ce 2 février, dernier jour pour se déclarer.

La porte parole du président Mikhéil Saakachvili a fait en outre savoir que les observateurs géorgiens dûment mandatés dans le cadre d’organismes internationaux étaient eux aussi invités à ne pas se rendre en Ukraine.

Le but de ce retrait en bloc est de mettre un terme aux accusations portées par le candidat du Parti des régions, Viktor Ianoukovitch, contre la présence massive et douteuse de Géorgiens dans la région de Donetsk, électoralement acquise à son parti. Il vise aussi à répondre aux rumeurs d’une stratégie du gouvernement géorgien cherchant à mettre en difficulté le candidat Ianoukovitch pour favoriser l’élection de la candidate Iulia Timochenko, diplomatiquement liée au président M. Saakachvili.

Ce faisant, la porte parole du Président géorgien réaffirme que son gouvernement veut prouver sa volonté de neutralité dans une élection suivie de près en Géorgie. L’Ukraine est en effet un « Etat ami » dont les relations houleuses avec son voisin russe faisaient écho aux tensions russo-géorgiennes. L’issue de ces élections pourrait alors avoir des conséquences géopolitiques pour la Géorgie, en cas de victoire du candidat pro-russe Ianoukovitch.

Publié dans Géorgie-Europe

Commenter cet article