Moscou attire les opposants géorgiens

Publié le par sophie tournon

CAUCAZ.COM
Par sophie Tournon

 

Après les visites répétées de l’opposant Zourab Noghaïdéli, ancien Premier ministre de Mikhéil Saakachvili et actuel leader du parti Pour une Géorgie juste, au Kremlin, voici qu’une autre figure de l’opposition géorgienne marche dans ses pas. Nino Bourdjanadzé, ancienne présidente du Parlement géorgien, leader du parti Mouvement démocratique - Géorgie unie, s’est rendue à Moscou les 4 et 5 mars 2010. D’autres hommes politiques géorgiens de l’opposition sont aussi attendus au Kremlin.

 

Lors de sa visite, Mme Bourdjanadzé a rencontré le Premier ministre russe Vladimir Poutine, qui avait déjà accueilli Z. Noghaïdéli, puis le ministre des Affaires étrangères Serguey Lavrov, qui avait brièvement rencontré l’opposant Irakli Alassania début février, lors de la Conférence sur la sécurité à Munich. Ces rapprochements seraient dus, selon certains, à l’ancien Premier ministre russe et actuel président de la Chambre de commerce et d’industrie Evguéni Primakov, qui a passé son enfance à Tbilissi et a épousé une Géorgienne.

 

Ces relations informelles entre la Russie et l’opposition géorgienne fait couler beaucoup d’encre en Géorgie et en Russie. Selon les uns, ces personnalités politiques sont des marionnettes utilisées par le Kremlin en vue d’investir la scène politique géorgienne. Leur intérêt serait financier et/ou politique, le Kremlin étant vu comme un soutien et un partenaire inévitable dans la lutte menée contre l’actuel président Mikhéil Saakachvili.

 

D’autres pensent qu’il s’agit d’une politique pragmatique, bien que risquée. S’allier publiquement aux autorités russes fragilise ces personnes, accusées de traîtrise et de collaborationnisme avec l’ennemi russe. Cela accentue davantage leur position d’opposants radicaux à Mikhéil Saakachvili, pour qui aucune relation officielle n’est envisageable avec les représentants russes actuels, coupables selon lui d’avoir démembré la Géorgie.

 

Sources : Civil Georgia, Georgia Times, Rosbalt

*

Publié dans Géorgie-Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article