Reprise partielle des vols Géorgie - Russie

Publié le par sophie tournon

 

 

Depuis le conflit d’août 2008, les vols directs entre la Russie et la Géorgie ont été (de nouveau) suspendus (ils l’avaient été en octobre 2006, à l’initiative de la Russie), obligeant les voyageurs à faire escale dans un pays tiers.

 

Or depuis le 28 décembre, le Kremlin a déclaré accepter l’idée d’un rétablissement partiel des vols, autorisant quelques liaisons charters entre Tbilissi et Moscou. La nouvelle a été trop abrupte pour permettre à la compagnie géorgienne Georgian Airways d’affréter des avions pour la veille du Nouvel An. Les vols charters reprendront donc uniquement à partir du 5 janvier, jusqu’au 25 janvier.

 

Mais une « bonne » nouvelle russo-géorgienne n’étant jamais simple, elle a été rapidement suivie d’échanges tendus entre les ministères russe et géorgien des Affaires étrangères. Le premier nie avoir délivré l’autorisation au dernier moment et rejette la faute du retard de la reprise des vols, qui auraient un caractère « humanitaire », au zèle bureaucratique des Géorgiens.

 

Ce qui est en l’occurrence visé est le système de communication établi entre les deux Etats en froid depuis août 2008 : tout document officiel doit transiter par l’ambassade de Suisse, médiateur « neutre » entre Moscou et Tbilissi. Or, l’annonce pourtant très attendue des deux côtés du retour des vols directs entre la Russie et la Géorgie, aurait été faite sans passer par la case suisse. D’où une prise en compte différée de l’annonce qui a dû préalablement être présentée aux représentants suisses avant de revenir aux autorités géorgiennes, « suivant les accords en cours », affirment le ministère géorgien des Affaires étrangères.

 

En d’autres termes, tout le monde est d’accord, mais pas tout à fait…

 

Sources : Civil Georgia, apsny.ge, Georgia Time, Georgian Hot News

Publié dans Géorgie-Russie

Commenter cet article