Selon le FSB, la Géorgie collabore avec Al-Qaïda

Publié le par sophie tournon

Dépêche publiée le 13/10/2009


Par Sophie Tournon. Sources : Civil Georgia, Georgia Times, Kavkaz Uzel, apsny.ge


Le FSB russe, qui fait face depuis l’été à une intensification des actes terroristes au Nord Caucase, prétend détenir des preuves sur une alliance de la Géorgie avec la nébuleuse Al-Qaïda. Selon des déclarations du directeur du FSB, Alexandre Bortnikov, la Géorgie aiderait les terroristes de cette organisation à financer et à former des volontaires pour des actes de terrorisme au Nord Caucase : en Tchétchénie et au Daghestan.

Les gorges de Pankissi en Géorgie sont dénoncées pour être un repaire de combattants abrités par les autorités géorgiennes. Selon le parti chrétien démocrate géorgien, qui compte créer une instance de contrôle sur la situation à Pankissi, « à la différence des années 2001-2002, le territoire de la Géorgie est exempt de terroristes tchétchènes ou arabes. Toutefois, Moscou continue d’user de cette rhétorique contre la Géorgie. C’est pourquoi la Géorgie doit tout faire pour convaincre la communauté internationale que ces accusations sont infondées. »

« Ces accusations sont absurdes », s’emporte à son tour le vice-président du Parlement géorgien Paata Davitaya. Il dénonce une campagne de dénigrement de la Géorgie destinée à influencer la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, de visite à Moscou.

Le président géorgien Mikhéil Saakachvili se trouve au même moment au Koweït, pays ami qui investit massivement dans le bâtiment et le tourisme en Géorgie.

Publié dans Géorgie-Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis-Alexandre 14/10/2009 16:52


Rien n'est impossible en ce bas monde. Espérons que cela ne soit pas le cas. Shevarnadze et les tchétchènes de Pankissi, ça a existé.

Encore merci pour ce blog incontournable!