Nino Bourdjanadzé ne pardonne rien à Saakachvili

Publié le par sophie tournon

Nino Bourdjanadzé, leader du parti d'opposition « Mouvement démocratique – Géorgie Unie » et ancienne présidente du Parlement, rappelle aux manifestants que la principale accusation portée contre le président Mikhéil Saakachvili est celle d'avoir enclenché et perdu la guerre en Ossétie du Sud en août 2008. « Nous lui aurions tout pardonné, vous et moi, mais pas ce qui s'est passé en août ».

Elle accuse aussi le gouvernement de vol, faisant référence aux confiscations d'une dizaine de véhicules appartenant aux manifestants et au leader Davit Gamkrélidzé, le 20 mai. En réponse, ce jeudi 21 mai, l'opposition bloque les voies le long de la Koura.


Par ailleurs, elle affirme vouloir porter plainte contre le président pour « atteinte à sa dignité et à sa réputation ». M. Saakachvili aurait déclaré, lors de la réunion avec les leaders de l'opposition du 11 mai dernier, que Mme Bourdjanadzé était financée par la Russie. Si le tribunal géorgien refusait d'enregistrer sa plainte, elle s'adressera alors à la Cour européenne.

 

Source : Civil Georgia

Publié dans Politique intérieure

Commenter cet article