Géorgie : l'OTAN reconnaît les territoires géorgiens "occupés"

Publié le par sophie tournon

Par Sophie Tournon (sources: Grouzia Online, AP de l’OTAN, Medianews ) pour Regard sur l'Est

L’Assemblée Parlementaire de l’OTAN s’est de nouveau clairement positionnée du côté de la version géorgienne, en précisant un «détail» de taille. 

A l’issue de son sommet, qui s'est tenu à Varsovie ce 16 novembre, l’AP de l’OTAN a pris la Résolution 382 déclarant l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, régions géorgiennes ayant fait sécession et ayant été reconnues en août 2008 par la Russie et une poignée d'autres Etats, comme étant «occupées». Ce terme, nuance qui manquait dans les précédentes résolutions parlant toutefois de respect de l’intégrité territoriale de la Géorgie, revêt une valeur politique immense aux yeux des autorités géorgiennes.

L'expression de territoires occupés est polémique et, bien entendu, est privilégiée par la Géorgie, pour qui l’indépendance non reconnue de ses régions et la présence accrue de l’armée russe à ses frontières constituent une violation insupportable de son territoire. Jusqu’à présent, l’OTAN, dont la Géorgie ne fait pas partie mais à laquelle elle espère un jour adhérer, évitait diplomatiquement cette terminologie, pour ne pas froisser la partie russe. Cette prise de position tranche ainsi fortement avec la prudence qui régnait jusque là, l’OTAN préférant se limiter à des appels au respect de la souveraineté territoriale de la Géorgie, sans les graver dans le marbre de résolutions formelles. De ce fait, la Russie a été logiquement enjointe à quitter les régions «occupées» afin de permettre le retour des déplacés et réfugiés géorgiens.

En outre, le président géorgien Mikhéil Saakachvili a été invité à participer au sommet de l’organisation transatlantique prévu ces 19-20 novembre à Lisbonne. En Géorgie, cette résolution et cette invitation laissent entrevoir l’espoir, un temps refroidi, que l’OTAN réévaluera positivement le dossier géorgien en vue d’une acceptation de sa candidature.

*

*

Publié dans Géorgie-Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article